Maison de l'architecture du Québec
181, rue Saint-Antoine Ouest,
Montréal (Québec) H2Z 1X8
Canada
Président Jean-Pierre LeTourneux, Président du C.A. et Associé chez MSDL
Contact Sophie Gironnay, Cofondatrice, Directrice générale et artistique
T. 514.868.6691 (Montréal)

E. info@maisondelarchitecture.ca
Site de la MA
     
ACTIONS ET RESSOURCES
 
Objectifs MAQ 

· Faire connaître au grand public le dynamisme et les réussites des créateurs en architecture, urbanisme et paysage, actifs au Québec et au Canada et ailleurs dans le monde ;

· Contribuer à l’éducation du public en matière d’architecture, d’urbanisme et d’architecture de paysage ;

· Multiplier les rencontres entre publics et entre disciplines, à partir et à propos des questions touchant au paysage construit ;

· Stimuler le débat et l’inspiration chez les praticiens de l’architecture, de l’urbanisme et de l’architecture de paysage actifs ici et aujourd’hui.


Actions MAQ

La Maison de l’architecture du Québec (MAQ) est l’unique centre d’artistes autogéré au Québec ayant pour mandat de stimuler et diffuser la création et la réflexion touchant aux disciplines de l’aménagement.

L’organisme sans but lucratif a été fondée en 2001 sous le nom MONOPOLI par deux architectes (Benoît Dupuis et Jean-Pierre LeTourneux), un photographe d’architecture (Alain Laforest) et une journaliste spécialisés en architecture (Sophie Gironnay), dans le but de «rallier et stimuler tous ceux que passionne la manière dont se crée et se transforme notre paysage construit». Les cofondateurs ont ouvert l’espace galerie le 17 décembre 2001, dans les bureaux de la firme Dupuis, LeTourneux, au 5e étage de l’édifice Belgo, pépinière de galeries branchées située sur la rue commerçante Sainte-Catherine, à Montréal.

Le 21 janvier 2002, 500 personnes se bousculaient déjà au vernissage de sa première «expo-manifeste de groupe», Monopoly, l’exposition (22 maquettes originales, 3000 visiteurs en 3 mois). En février, avait lieu le premier «happening architectural de l’histoire du Québec» (sic !) au cours duquel 100 architectes participaient, avec leurs maquettes, à un jeu de Monopoly aux règles inédites, remaniées par l’équipe, pour s’amuser des règles et pratiques de la construction résidentielle à Montréal.

Le 17 juin 2005, MONOPOLI a inauguré son nouvel espace de 100m2, avec façade patrimoniale, au cœur du Quartier International de Montréal, sous le toit du Palais des congrès. Les six premiers mois inscrivent au programme pas moins de cinq expositions, en plus des vitrines-expos mensuelles hors les murs de L’ArchiProjet et le démarrage des Archi-Fictions de Montréal, événement majeur de l’hiver 2006, alliant littérature, exposition d’installations architecturales et lectures publiques.

En 2008, MONOPOLI devient Maison de l’architecture du Québec (MAQ) et prend désormais la stature d’une institution, dans le paysage culturel d’ici.

En juin 2010, la MAQ s’associe au Palais des congrès de Montréal, pour prendre en charge, de façon permanente, les contenus qui sont présentés dans la vitrine d’exposition du lien piétonnier du Palais des congrès. La MAQ bénéficie donc d’un deuxième espace de diffusion, la vitrine MAQ, et y poursuit depuis son travail de diffusion de la photographie.

Aujourd’hui, le public est convié à la MAQ, 5 jours par semaine, 12 mois sur 12, à des réflexions telles Réinventons la ruelle! qui engagent l’avenir de nos espaces urbains et la place de l’architecture.


Mission MAQ

Depuis sa fondation en 2001, la Maison agit pour le développement d’une culture de l’architecture au Québec et au Canada, en lien avec ses praticiens actifs ici et aujourd’hui, par le biais d’expositions, de débats, de laboratoires de création, de publications, d’ateliers, de conférences et plus récemment d’activités éducatives.

L’angle éditorial de la MAQ s’inspire de la volonté de ses fondateurs de démocratiser l’architecture tout en poussant toujours plus loin la réflexion à son sujet. L’esprit de la Maison se veut sans prétention, ludique, éclectique et de préférence transdisciplinaire. Elle milite par son action pour la reconnaissance des arts de l’aménagement en tant que formes d’art majeur et en tant que besoins essentiels dans la vie de tous et chacun.

Indépendant des institutions et des associations professionnelles, la MAQ accomplit un travail unique de diffusion, de création et de débat autour de l’architecture, de l’architecture de paysage et de l’urbanisme, qui engage les praticiens de ces disciplines dans un esprit d’ouverture, d’innovation permanente et de démocratisation.

La MAQ contribue à l’avancement de l’éducation en aidant le public à mieux comprendre et apprécier l’architecture, l’urbanisme et l’architecture de paysage en incarnant un espace ouvert sur le monde, qui offre aux créateurs et au public un espace et des activités qui stimulent la création et la réflexion sur ces sujets, et qui font connaître au public les beautés et le dynamisme de la création actuelle en aménagement.

Depuis ses débuts, elle a fait connaître le travail de plus de 400 firmes et individus, et passé commande d’une centaine d’œuvres, au moyen de 3 à 5 expositions par année, prolongées d’une panoplie d’activités des plus variées. La MAQ ouvre les frontières entre divers arts, du design à la sculpture, de la littérature aux arts de la scène… provoquant ainsi rencontres et créations entre divers créateurs : architectes, paysagistes, urbanistes mais aussi graphistes, plasticiens, comédiens, écrivains, vidéastes, ingénieurs, etc.

Même si ses activités intéressent plus directement les quelque 10 700 praticiens, les quatre universités, les nombreux stagiaires et étudiants en aménagement que compte le Québec, la MAQ espère donc s’ouvrir à tout le monde… et au monde !